FORGOT YOUR DETAILS?

Actualités

Temps humide voire gelé… le mauvais temps peut apporter aux conducteurs certains désagréments. Voici quelques astuces pour résoudre facilement des tracas comme la buée sur les vitres ou le pare-brise givré au moment de partir travailler … Découvrez nos conseils ainsi que la liste des objets indispensables à avoir dans sa voiture.

Des phares bien propres : bicarbonate de soude ou…dentifrice !

L’astuce écolo pour nettoyer vos phares : Humidifiez une éponge et saupoudrez-la d’une cuillère à soupe de bicarbonate de soude. Frottez vos phares à l’aide de cette éponge, puis rincez-les à l’eau. Vous pouvez aussi recouvrir vos phares à l’aide d’un chiffon puis les frotter avec des mouvements circulaires. Rincez à l’eau.

Votre pare-brise est givré : que faire ?

Vous êtes déjà en retard et voilà qu’en arrivant à votre voiture vous découvrez le pare-brise gelé.

Evitez l’eau chaude, au risque de fissurer votre pare-brise ! Vous pouvez utiliser de l’eau tiède, mais il existe des solutions plus écolo.

Si vous avez pensé à votre gratteuse, vous voilà à gratter le givre, bon exercice matinal. Pensez à acheter un gant avec gratteuse, ça vous évitera de vous geler la main !

Vous pouvez aussi anticiper avec des gestes simples et efficaces :

  • En coinçant un morceau de carton ou du papier journal sur les vitres.
  • Passez régulièrement sur vos vitres un chiffon humidifié avec de l’alcool à 90°C. Vous pouvez aussi utiliser cette recette de grand-mère très efficace : dans un vaporisateur, mélangez 3 volumes de vinaigre blanc pour un volume d’eau. Vaporisez la solution sur toutes les vitres du véhicule, quand celles-ci sont encore sèches. Cette astuce devrait vous permettre d’oublier le grattoir pour plusieurs semaines.

Contre la buée : le shampoing, la glycérine ou le savon

Divers produits peuvent être utilisés pour lutter contre la buée sur les vitres. Vous pouvez par exemple frotter une noisette de shampoing, un peu de glycérine ou du savon sec sur les vitres à l’intérieur de votre voiture. La buée ne devrait plus s’y déposer.

Autre solution, ne pas vouloir à tout prix réchauffer sa voiture immédiatement. Ouvrir légèrement une fenêtre lors des premiers kilomètres permet de limiter le décalage de température entre l’extérieur et l’intérieur de l’habitacle, et d’éviter la formation de la buée.

L’astuce écolo : pour éviter d’avoir un intérieur de voiture humide le matin et des vitres embuées : la litière pour chat ! Placez-la dans une pochette en tissu (une chaussette, c’est parfait !) et laissez agir dans votre voiture pendant la nuit. Vous verrez la différence !

Serrure gelée : glycérine avant, briquet après

Votre voiture s’ouvre avec une clef “à l’ancienne ?” Alors vous pouvez vous trouver face à une serrure gelée. Pas de panique, là aussi il existe des solutions simples !

  • En prévention, placez un morceau d’adhésif sur votre serrure. Vous pouvez aussi enduire votre clé de glycérine pour lubrifier l’intérieur de la serrure.
  • La serrure est gelée ? Vous pouvez utiliser une bombe de dégivrage (ne la laissez pas dans votre voiture, mais gardez-la dans votre sac !) ou chauffer votre clé avec un briquet avant de l’introduire dans la serrure. Répétez cette action deux à trois fois, votre serrure devrait s’ouvrir sans difficulté.

Quoiqu’il arrive, ne forcez jamais, pour éviter de casser votre clef dans la serrure !

Equipez votre voiture pour la mauvaise saison

Au-delà de l’équipement obligatoire à avoir dans son véhicule, voici quelques indispensables qui vous seront bien utiles :

  • Lave-glace.
  • Câbles de batterie.
  • Set d’ampoules et de fusibles de rechange.
  • Raclette anti-givre, ou mieux, gant-grattoir.
  • Couverture de survie, pour rester au chaud en cas d’immobilisation forcée.
  • Une lampe de poche
  • Les chiffons pour essuyer vos phares, vos vitres… ou vos chaussures boueuses.
  • Des lunettes de soleil…et oui, elles peuvent être très utiles même en hiver ! Et des gants.
  • Un parapluie.
  • Un outil d’évacuation rapide d’un véhicule, comme le resqme® ou le resqhammer™!

Conduire en hiver nécessite quelques précautions. Manque de luminosité, routes glissantes, température en baisse… On connaît tous les règles de base pour conduire en toute sécurité lors de la “mauvaise saison”, mais une petite piqure de rappel est toujours utile !

Règle n°1 : Bien voir et être vu

Au volant, plus de 90% des indications nécessaires au conducteur lui sont fournies par l’œil. Être vu et bien voir prend encore plus d’importance à l’automne, souvent synonyme d’un temps nuageux, gris et sombre, qui réduit la visibilité. La pluie, le brouillard et la neige augmentent ce phénomène. Conséquence directe : les obstacles sont perçus au dernier moment car les contrastes habituellement perçus se dégradent à cause du manque de lumière. Les piétons, vêtus de sombre à cette époque de l’année, et les cyclistes sont particulièrement vulnérables.

Avant de partir :

  • Vérifiez l’état de vos vitres et de vos phares. Des vitres propres et des phares nets et bien réglés sont garants d’une bonne visibilité. Si le faisceau lumineux est trop bas, c’est dangereux car on ne voit pas assez bien la route. Si les phares éclairent trop hauts, on risque d’éblouir les automobilistes qui arrivent en face. Il faut donc être vigilant, d’autant plus si la voiture ne possède pas du signal prévenant d’un mauvais réglage des feux. N’hésitez pas à faire vérifier vos phares par un professionnel.
  • Vérifiez l’état de vos essuie-glaces.

Sur la route :

  • Allumez vos feux de croisement (ou “codes”) dès que vous êtes sur la route.
  • Renforcez votre vigilance à l’égard des piétons et des deux-roues : selon la Sécurité Routière, chaque année, le passage à l’heure d’hiver provoque un pic d’accidentalité routière de +47 % pour les piétons en fin de journée, c’est-à-dire entre 17 et 19H. Ceci parce que la nuit tombe plus tôt, au moment de la sortie des classes ou des trajets travail-domicile. En ville, roulez à plus d’un mètre du trottoir, pour les protéger.
  • En cas de brouillard : allumez vos feux de brouillard et vos feux de croisement. Surtout pas vos feux de route qui vous éblouiraient par effet miroir. Réduisez votre vitesse : si la visibilité est inférieure à 50 mètres, roulez à 50km/h quel que soit le type de route. Adoptez une conduite raisonnable en restant sur la file de droite, en ne dépassant pas les autres voitures et en ne roulant pas trop près.

En savoir plus : Quels feux pour quels usages ?

Règle n°2 : Adaptez votre vitesse et augmentez les distances de sécurité

Les conditions météo génèrent un risque d’aquaplaning et augmentent les distances de freinage. Tenez compte de ces risques en vérifiant l’état de vos pneus et de vos freins et en adoptant une conduite adaptée :

  • Réduisez votre vitesse. En cas de pluie, la vitesse maximale autorisée est de 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur route express et 80 km/h sur route nationale.
  • Adaptez vos distances de sécurité. Pluie ou pas, ne roulez pas trop près du véhicule qui vous précède. La distance obligatoire est de 90 mètres sur autoroute (soit une longueur de 2 traits d’une bande d’arrêt d’urgence), et de 50 mètres sur route. Astuce : pour mesurer cette distance, prenez un point de repère visuel sur le bord de la route, comme un arbre ou un panneau de signalisation. Une fois que le véhicule qui vous précède est passé à sa hauteur, comptez 2 secondes. Si votre voiture passe ce repère avant ce délai, vous êtes trop près. En cas de pluie, augmentez cette distance : sur chaussée mouillée, la distance de freinage est doublée !

distance freinage

Aujourd’hui, nos pensées les plus sincères vont aux familles et proches de talentueuses joueuses de softball de l’Université de Dickinson (Dakota du Nord, USA). Il y a huit ans jour pour jour, Ashley Neufeld, 21 ans, ainsi que deux de ses camarades – Kyrstin Gemar et Afton Williamson- ont tragiquement péri dans un étang du Comte de Stark. Les jeunes femmes n’ont malheureusement pas pu s’échapper de leur véhicule, tombé dans les eaux et rapidement submergé. Afin d’honorer la mémoire et la passion d’Ashley et de ses amis pour le softball, un nouveau complexe a récemment été baptisé à son nom, et subventionne grâce aux dons généreux faits à la Fondation Ashley Neufeld.

Un terrain pour jouer et se souvenir

Après de nombreuses années de collecte de fonds et de travail acharné, le nouveau complexe de softball Ashley Neufeld a ouvert.  Grace au soutien de nombreuses associations, de commerces locaux, d’organisations à but non lucratif et aux habitants de Brandon et de ses environs, le riche complexe a vu jour. Près de 500 personnes étaient présentes à l’inauguration, afin de célébrer et d’honorer la mémoire d’Ashley, qui manque terriblement à beaucoup. La cérémonie d’inauguration a fait suite à un match des Dickinson Blue Hawks contre les Mayville Comets. Les parents d’Ashley, Phil et Bev, avaient déjà évoqué leur souhait de faire ériger un monument à la mémoire d’Ashley. Un souhait entendu par Laurent Colasse, président de resqme, Inc. qui n’a pas manqué de répondre à cet appel. C’est avec une grande fierté que la fondation resqme a ainsi subventionné la plaque commémorative qui comporte des cendres d’Ashley.

ASHLEY Neufeld softball plaque Sauver plus de vies

Le fonds pour la mémoire d’Ashley Neufeld, crée par la famille d’Ashley, a pour vocation de prévenir les accidents fatals que sont les submersions de véhicules. Le resqme, outil d’évacuation rapide d’un véhicule, était ainsi un outil tout trouve pour réunir des fonds. C’est notamment grâce à la vente de plus de 7000 resqme sigles à la mémoire d’Ashley, que la Fondation a pu récolter plus de 520 mille dollars et subventionner la construction du nouveau terrain de softball. Plus parlant encore, le “resqme Ashley Neufeld” a permis de sauver de nombreuses vies et est rapidement devenu un symbole de sécurité pour tout une communauté.  Il a ainsi été utilisé lors de nombreux accidents de la route dans la province de Manitoba, région d’origine d’Ashley.

C’est notamment par le biais de notre entité la fondation resqme que nous pouvons aider à changer la vie des usagers de la route.  Ce rôle est une fierté et une mission quotidienne que nous nous efforçons de remplir au mieux. En l’honneur d’Ashley, nous éperons pouvoir continuer à sensibiliser le plus grand nombre aux dangers de la route et aux moyens de s’en prévenir.

Retrouvez toutes les photos de l’évènement ici.

 

resqme Europe était à Paris

Thursday, 26 October 2017 by

resqme était présent à Paris à travers sa nouvelle entité resqme Europe pour rencontrer les professionnels de l’après-vente automobile sur le salon Equip Auto.

Laurent Colasse, président de resqme, Inc et de resqme, Europe etait invité sur le plateau du journal télévisé du salon.

Il a également profité de sa présence à Paris pour intervenir dans l’emission “Ça roule” de Sud Radio, où il a pu en particulier en dévoiler un peu plus sur l’application mobile SOS resqme et affirmer son désir et sa mission d’assister les premiers secours, notamment grâce aux nouvelles technologies.

Retrouvez les trois segments ici !

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

TOP